Bris de glace et transparence

briser

Lors des formations que je dispense, j’utilise régulièrement des cartes « brise-glace ». Celles-ci font figure d’intermédiaire et permettent de dire, avec plus de distance et moins d’implication, ce que chacun vit.

Pour cela, j’utilise trois jeux de cartes spécialisés : « Valeurs Ajoutées » (parues aux éditions Souffle d’Or), « Sense for You » (créées par Aurore Carlin) et « Story@board » (par Imaginaction). Faites signe si vous avez besoin de leurs coordonnées. J’utilise aussi les cartes du Scrabble et un jeu classique de 52 cartes.Dans le premier jeu, l’une des cartes s’intitule « transparence ». Clémence l’a tirée l’autre jour dans le cadre d’une formation à la TOB (Théorie Organisationnelle de Berne).

Si l’on en croit le Larousse, la transparence est un substantif féminin. La transparence est la propriété d’être translucide, transparent ou de laisser passer la lumière. C’est aussi un état, la parfaite accessibilité à de l’information qui intéresse le domaine public. C’est enfin un trucage, qui est une projection sur un écran plat d’un environnement virtuel juste derrière une personne telle qu’un speaker, un acteur, un homme politique.

En milieu professionnel, certains en parlent comme d’une valeur, un idéal à atteindre, faisant partie ou non de la culture de l’entreprise ou de l’association, pour servir de base aux relations, à la communication interne ou à la gestion des conflits.

D’autres en parlent comme d’un état pas du tout appréciable ni apprécié dont on affuble les collaborateurs qui ont démérité, que l’on a mis au placard.

Dernièrement, j’étais dans la crypte du Duomo de Sienne. A un moment, je marche sur un plancher transparent, une dalle de verre située 15m au-dessus du sol excavé de l’ancienne cathédrale. Elle est faiblement éclairée et donne à voir les vestiges découverts des colonnes et autres éléments de structure. Transparence. Vestiges. Et vertige. Majeur. Inquiétant. Impressionnant. Qui demande à ce que la sécurité soit certifiée. Cela parle donc aussi de fragilité.

A mes yeux, la transparence demande de clarifier le contrat que l’on a avec la personne en face de soi. Qu’attend-on de la relation avec l’autre ? Déjà, je sais qu’il n’y a pas une seule réalité exprimée. Je ne cherche pas la perfection, ni la vérité. Seulement l’ajustement à ce qui se vit autour de moi. C’est aussi une forme de transparence…

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s