Le premier de nous deux qui rira…

je-te-tiens-tu-me-tiens-ii02-g

Camille vient me trouver à la pause et me demande si je suis disponible pour échanger avec elle.

-« Bien sûr, Camille ! »

-« Oui mais, disponible en temps et en énergie ? »

-« Mais oui, évidemment ! »

-« Tout à l’heure, lors de notre échange, suite à ce que tu me disais, j’ai ri. Et je t’ai entendu dire : moi, je ne ris pas ! Ça m’a ébranlé car j’ai trouvé que tu me parlais trop hard et que tu ne prenais pas en compte ma fragilité. »

-« Ah bon ? »

-« Oui et cela m’a mise en colère. Je ne trouvais pas ça acceptable, même si au fond, je comprenais que tu avais raison. Pour moi, rire est une protection. Quand je suis sous stress, je monte en énergie. Et quand tu me disais que je riais, j’avais besoin de protection. »

-« Ok, Camille, je comprends et je suis désolé ! »

Au moment de mon échange avec Camille, j’ai pris conscience que j’avais utilisé un parent normatif alors que j’aurais pu utiliser un autre état du moi. Une autre énergie.

-« Dis-moi, Camille, comment aurais-tu aimé que je te parle ? »

-« J’aurais apprécié que tu me dises par exemple que tu voyais que je riais. Ça m’aurait permis d’en prendre conscience de manière plus douce. »

-« D’accord, acceptes-tu que nous reprenions notre échange comme si nous étions à ce moment-là ? »

Et nous voilà repartis pour un flashback au terme duquel, Camille apaisée me dit : « Ok, c’est comme cela que j’apprécie que l’on me parle ! Merci, c’est vraiment bon ! »

Mission accomplie !

2 commentaires sur « Le premier de nous deux qui rira… »

  1. Cher Philippe, j’aime beaucoup la fin de cette « histoire ». Là où tu proposes à Camille de reprendre votre conversation, différemment.
    Et là j’imagine que c’est ton adulte, et ton nourricier qui sont venus aider?
    Merci de ce partage, et belle journée ensoleillée, Aurore

    1. Bonjour Aurore, oui, dans un premier temps, je vois l’Adulte, accueillir l’autre dans la justesse de sa confrontation, sa légitimité à prendre soin d’elle, la reconnaître dans son okness. Créer une transaction Adulte-Adulte. Reconnaitre ma part de la transaction Parent/Enfant précédente et proposer un autre type de transaction qui lui permette de prendre la confrontation, comprendre ce qui se passe dans le rire et ouvrir une porte pour une autre réaction. Enfin, renforcer l’alliance pour la suite de la relation.
      A bientot et merci de ton retour.
      Philippe

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s