A tu et à toi…

Quand débute une relation de coaching, la question du vouvoiement ou du tutoiement finit toujours par se poser.*

Si le sort, la situation ou la culture d’entreprise en décident souvent, cela reste néanmoins une question intéressante à se poser avec le client.

C’est au sein de son entreprise que je rencontre Isselin avec Armel, son manager de projet. Tous deux se tutoient tandis que nous nous vouvoyons. Ce jour-là, nous fixons le contrat de coaching et ses objectifs et nous posons quelques balises. En gros, il s’agit d’aider Isselin à se libérer, à s’ouvrir et à prendre la pleine puissance de ses capacités et compétences. « Ose » lui dit Armel. 

Pour débuter la séance suivante, je demande à Isselin:

– «Et pour aujourd’hui, que voulez-vous travailler ? »

Sa réponse fuse :

-«Etre capable d’être en lien, de créer du lien avec l’un des membres du comité de direction, mon chef hiérarchique. »

– «Ok, parfait! Continuons-nous à nous vouvoyer ou voulez-vous que nous nous tutoyons?»

Nous avons ensuite un échange stimulant sur ce que représentent pour lui:

•le vouvoiement entre nous

•le tutoiement entre nous

•le tutoiement en entreprise

Pour Isselin, nous vouvoyer, c’est donner la place à la réflexion. Cela lui permet de garder de la distance par rapport à lui-meme et de prendre le temps de réfléchir pour répondre intelligemment, poliment, de manière concise et straight to the point.

Nous tutoyer, c’est être dans la spontanéité, « je serai proche de moi, dans le lien, je dirai tout ce que je pense, je me livrerai plus. »

Quant au tutoiement en entreprise, il le juge conventionnel et sans intérêt.

– « Mais au fait, quel lien avec votre demande d’aujourd’hui ? »

– « Etre en lien, justement ! Pour vous, quel est le danger de se tutoyer, Isselin ? »

– « Pas de danger compte tenu de la confiance que j’ai du professionnel que vous êtes. »

– « Mais encore ? Quelles protections personnelles pouvez-vous vous donner ? »

– « Délimiter le cadre de nos rencontres comme,  ne se voir qu’aux séances, être sur mon chemin, etc »

À votre avis, qu’avons nous décidé : le vouvoiement ou le tutoiement ?

* J’aurais d’ailleurs pu poser la question sur l’étiquette vestimetaire: costume cravate, pull chemise ou polo? Ou toute autre question qui parle peu ou prou de la prise en compte de chacun dans la relation

Un commentaire sur « A tu et à toi… »

  1. Cher Philippe, j’espère que l’automne est porteur de belles couleurs pour toi.

    La question du tutoiement/vouvoiement s’est posée à 2 reprises à moi alors que j’intervenais auprès de managers intermédiaires d’une entreprise de logistique.
    En clôture de session, le PDG a switché sans prévenir du vous au tu avec moi. J’y ai vu une marque de confiance, de l’enthousiasme, un besoin de proximité, un signe de reconnaissance. Néanmoins nous n’avons pas posé de mots dessus et j’aurais aimé je crois.
    2ème expérience avec la DRH de cette entreprise. C’est moi qui lui ai proposé de nous tutoyer, elle a accepté en disant que cela coulait de source…

    Merci de ton post qui m’amène à réfléchir sur ce sujet qui, au delà d’une marque de politesse, de sympathie, parle effectivement de la nature du lien, des protections, permissions…

    Des bises.

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s