Les grandes aventures commencent toujours par un petit pas…

 

Adèle me parle de son avenir professionnel:

« L’école de V… recherche un.e directeur.rice pour la rentrée prochaine. Pascal pense que cette fonction pourrait me convenir. Etant lui-même directeur d’école, il est de bon conseil…»

Je la laisse poursuivre:

« C’est génial, la formation que je suis aujourd’hui m’aide à me centrer et à clarifier là où j’ai envie d’aller dans les prochaines années. C’est vrai que le poste dont je viens de te parler est ce à quoi j’aspire profondément, mais je ne sais pas si je suis déjà prête.»

«Waouw, c’est super de t’entendre parler du chemin sur lequel tu es! Quelle évolution depuis la dernière fois! Tu sembles déjà consciente de ce qui t’attire. Dis-moi, Adèle, quelle est ton émotion quand tu en parles ? »

Tandis que notre dialogue se poursuit, l’alliance se construit. Elle permet la prise de recul. J’écoute et je laisse émerger ce qui se passe chez moi.

Mon cœur de coach ne fait qu’un tour. De quoi Adèle a-t-elle besoin pour être prête ? Quelles sont les étapes par lesquelles elle doit passer et quels sont les pas successifs qu’il lui faut accomplir pour devenir directrice d’école ? Et moi, comment puis-je l’aider à mener ce nouveau projet qui semble si essentiel pour elle? En terme de stratégie, les premier pas : d’abord l’alliance, ensuite le renforcement identitaire et enfin le choix des espaces à investir sur l’accompagnement pour favoriser une sortie de confusion et une prise d’autonomie. 

Voyons ce que nous dit Hudson à propos des phases successives d’un projet. Frédéric Hudson est bien connu dans nos pays francophones pour sa roue popularisée en France et Belgique par Gilles Pellerin. 

Phase 1: l’énonciation du projet

Phase 2: la mise en place du projet

Phase 3: la rentabilisation du projet

Phase 4: la fin du projet avec la rupture psychologique ou factuelle

Phase 5: le deuil

Phase 6: le bilan

Phase 7: le changement du projet sur les bases similaires au projet précédent

Phase 8: le constat de l’impossibilité à utiliser des bases similaires au projet précédent

Phase 9: le changement de valeurs, d’attitude et de position identitaires

Phase 10: l’invention d’un nouveau futur

Après avoir expliqué à Adèle ces différentes phases, je lui demande : 

« Où penses-tu en être dans ton projet ? »

« Dans la première phase, j’imagine ! Si j’énonce bien le projet, je me sens bloquée dans sa mise en place et je ne me sens pas tout à fait prête à être directrice.»

« Tu connais l’image de l’éléphant que l’on cherche à faire entrer dans une 2CV? »

« Oui, on le découpe en petits morceaux ! »

« Ok et quels sont les morceaux que tu pourrais définir dans ton projet ? »

« Le premier morceau est de faire le deuil de mon ancien métier. Je peux aussi reconnaître les compétences que j’y ai développées et qui peuvent être utiles à ce futur job. Il me faut ensuite lister les compétences que je dois acquérir. Ça pourrait aussi être chouette de passer un entretien avec les membres du CA et du PO de cette école. »

« Quelle belle liste! On peut constater que ce sont d’autres phases qui sont impliquées dans ces différents pas, la phase 5 du deuil, la 6 du bilan, etc … Tous ces éléments sont autant de petits projets moins imposants et effrayants que le projet principal consistant à devenir directrice. Sans pour autant l’oublier ! »

Tous ces projets, ou ces pas, sont autant d’enjeux qui, cumulés, nous semblent constituer une montagne. Il est intéressant d’écouter ce qu’en disent nos coachés, nos collaborateurs, nos managés quand on leur demande l’importance de leur projet :

« Il faut absolument que ce projet réussisse, sinon …; c’est le projet de ma vie … !; je risque gros sur ce projet … ; c’est un projet vital pour moi … ; le projet de la dernière chance ! ; tout va bien si ce projet passe … ; ça passe ou ça casse ! ; je ne peux pas rater ce projet … ; ce serait inacceptable si … ; j’ai mis longtemps avant de le/me décider , alors … ; »

On voit bien l’importance, l’urgence et souvent le danger de pareils enjeux. En terme de premier item vital dans l’appréhension de notre existence dans le monde d’aujourd’hui (j’en développerai d’autres dans les prochains articles), il me semble donc nécessaire de découper chaque projet en petits pas accessibles et rassurants. A charge ensuite pour chacun, qu’il/elle soit accompagné(e) ou non, de faire le premier pas avec légèreté et enthousiasme.

« Quel est le prochain pas que tu te vois faire Adèle ? »

Et vous, chère lectrice, cher lecteur, qu’en est-il de votre prochain pas ?

Publicités

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s