Ranger, c’est foutre le bordel dans son désordre…

Ce matin-là, je me réveille avec cette injonction en tête: « Mets de l’ordre dans tes affaires!» C’est loin d’être la première fois que cette idée me vient à l’esprit. A elle seule, cette récurrence justifie que je m’arrête un instant sur le sens à donner à cette exhortation. Qu’est-ce que mettre de l’ordre? De quelles affaires est-il ici question?

Et bien, chères lectrices, chers lecteurs, je serais heureux que vous m’éclairiez sur ces questions. Qu’est-ce qui vous viendrait à l’esprit s’il vous était suggéré de mettre de l’ordre dans vos affaires? Allez-y, vous avez la permission de noyer le blog sous vos réflexions !

Merci d’avoir pris un peu de temps pour réfléchir et peut-être même écrire. Je constate que le temps de réflexion et un début de réponse sont stimulants pour moi et permettent à mon esprit de se mettre en marche. Déjà, je me dis que cette invitation ne me vient peut-être pas « si soudainement » que cela en tête. Il doit y avoir un lien avec ce que je traverse actuellement, soit dans mon for intérieur, soit avec mes proches, soit encore avec mes contacts professionnels.

D’autres questions me viennent ensuite à l’esprit: 

  • De qui me vient ce message inconscient? Un banquier, un notaire, un avocat, un juge, un coach, un thérapeute, un conseiller, ma compagne, un ami, mon père, un pair ? Je pourrais d’ailleurs remplacer les « un » par « mon … intérieur », par exemple un banquier deviendrait mon banquier intérieur ou un juge deviendrait mon juge intérieur, mes petites voix Pnr ou Pnf qui se font si présentes par moment. Et il y en a d’autres !
  • A qui cette proposition s’adresse-t-elle en priorité ? Qui peut en être le premier bénéficiaire ? C’est pour moi, ma croissance, des protections à ma sécurité, des permissions à ma passion, c’est pour mes proches, compagne, enfants et petits-enfants, peut-être même des anciens amis, connaissances, clients, etc …
  • Que veut dire « mettre de l’ordre » ? Ranger, classer, trier, jeter, vendre, se poser, prendre du recul, se reposer, estimer, se faire coacher. Peut-être fermer des boucles laissées pour compte, célébrer, remercier, manifester de la gratitude…
  • Quelles sont les « affaires » à mettre en ordre ? Les papiers, ceux qu’on a mis de côté pour le jour où on aura le temps, parce que c’est un sujet essentiel, que je pourrai en faire quelque chose. Les notes de cours, de formation, de mentoring. Les cartes de visite et autres adresses compilées des amis, connaissances, relations professionnelles. Les papiers officiels, les dettes, les cadavres dans les placards, etc …

J’ai envie de partager un exemple avec vous. Il y a quelque temps, Isabelle m’avait transmis deux courriers reçus de ses collègues. Le premier lui disait : « Dear Isabel, I will leave the company and would like to say thank you and good-bye. I found some old slips of paper when I clean up my drawer, which recorded my learning after our mentor program conversations. It’s a surprise for me to find that some of your pointers are still helpful for me at the present. So I must write to you to let you know your previous efforts do help people. 😉 I wish you enjoy your carrier and keep be proud for yourself. Sincerely.»

Le second allait un peu dans le même sens : «Thanks for all your support during our coaching sessions which definitely helped me to go with the right mindset into the interview process and get the X business unit offer! »

Fondamentalement, ce qu’ont fait les deux collègues d’Isabelle, ce n’est rien de moins que de mettre de l’ordre dans leurs affaires. Et l’effet fut immédiat, non seulement pour eux, mais aussi pour Isabelle qui reçut ces messages comme autant de cadeaux. Empowerment. Identité. Sécurité. Chemin.

Isabelle me disait d’ailleurs : « Oui cela fait chaud au coeur et me remplit d’envie de m’accrocher pour poursuivre. Ces derniers temps je réalise que plus je travaille le « coaching », plus je trouve cela technique et compliqué; plus je réalise que j’en suis loin… Consciemment incompétente vers compétente : quel chemin… »

Et vous, où, quand et comment allez-vous mettre de l’ordre dans vos affaires ?

le titre de cet article s’inspire très largement d’une citation de Philippe Geluck: « Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre? »

2 commentaires sur « Ranger, c’est foutre le bordel dans son désordre… »

  1. Bonjour Philippe ! Moi ce qui me viens à la lecture de ton écrit est : comment ranger ta tablette ? Ah ah 🤣 j’adore quand tu tournes les « pages de ta tablette » comme si c’était un livre 📚 peux être que ton bordel est ok pour toi et rattrapé par les « conventions » ! Etre bordélique pour soi ou par rapport aux autres ? Bon Phil plein de bisous 😘 au plaisir de te voir ! La Miche

    Michèle VIELFAURE-CHAPUIS 0640402641

    >

  2. Bonjour Philippe,

    Quelle joie de retrouver depuis quelques mois tes petits billets d’humeur ( plus ou moins doux ! ;-)) et aussi quelle joie d’être en bonne énergie pour t’y répondre aujourd’hui !

    Je connais bien cette injonction dont tu parles… et parfois, pour « me foutre la paix » , j’aime à me remémorer une pensée de Paul Claudel qui dit : « L’ordre est le plaisir de la raison, mais le désordre est le délice de l’imagination. » ou encore… reprendre un petit message de PhiloïX qui dit : « Mes désirs sont désordres »…

    Une autre façon de regarder notre désordre avec un peu plus de bienveillance ?… 🙂
     
    Je t’embrasse.
    Corinne.

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s