L’hiver a assez duré. Faut le clore!

Le carnaval tel que nous le connaissons aujourd’hui puise ses racines dans des temps très anciens. Il est en effet l’héritier de traditions notamment latines (Bacchanales, Lupercales, Saturnales,…), égyptiennes (fêtes d’Isis) ou encore grecques (cérémonies en l’honneur de Dionysos).

Toutes ces traditions célébraient le réveil de la nature à la fin de l’hiver. Pendant quelques jours, l’ordre social était inversé: les esclaves devenaient maîtres et les maîtres prenaient la place des esclaves en allant jusqu’à les servir à table.

De même, notre carnaval est la négation du quotidien et encourage ses adeptes à s’affranchir temporairement des règles.

Je vous retrouve avec plaisir la semaine prochaine pour reprendre le cours normal de ce blog;-)

Vos commentaires sont les bienvenus

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s