Archives pour la catégorie Coach

« Ô temps ! suspends ton vol…

… et vous, heures propices! Suspendez votre cours… »

Cet extrait du Lac de Lamartine me permet d’aborder avec vous la question du temps qui était également au centre de la dernière séance de coaching avec Vinciane.

-«Lors d’une réunion, le boss m’a coupé dans mon exposé et je n’ai pas du tout apprécié. Il m’a dit d’aller à l’essentiel, de parler de moi et de mon service. Moi, ce que j’ai entendu au-delà de ses mots, c’est que je prenais trop de temps pour parler. Or, ce temps, moi, j’en ai besoin pour structurer mon discours car, comme en atteste mon profil MBTI, ma façon de m’exprimer est de dérouler tout mon dialogue interne. »

Prenant bien soin de ne pas interrompre Vinciane, je la laisse poursuivre: Lire la suite

Publicités

Les grandes aventures commencent toujours par un petit pas…

 

Adèle me parle de son avenir professionnel:

« L’école de V… recherche un.e directeur.rice pour la rentrée prochaine. Pascal pense que cette fonction pourrait me convenir. Etant lui-même directeur d’école, il est de bon conseil…»

Je la laisse poursuivre:

« C’est génial, la formation que je suis aujourd’hui m’aide à me centrer et à clarifier là où j’ai envie d’aller dans les prochaines années. C’est vrai que le poste dont je viens de te parler est ce à quoi j’aspire profondément, mais je ne sais pas si je suis déjà prête.»

«Waouw, c’est super de t’entendre parler du chemin sur lequel tu es! Quelle évolution depuis la dernière fois! Tu sembles déjà consciente de ce qui t’attire. Dis-moi, Adèle, quelle est ton émotion quand tu en parles ? »

Tandis que notre dialogue se poursuit, l’alliance se construit. Elle permet la prise de recul. J’écoute et je laisse émerger ce qui se passe chez moi. Lire la suite

Quis coachet ipsos coachodes?*

Dans la culture CT (Coach & Team), nous sommes conscients de la nécessité de garantir notre développement continu. Pour tous, il s’agit même d’une évidence. C’est pourquoi, parallèlement à sa pratique, le coach CT veille à se former, à se faire superviser et à suivre une thérapie. Rien de moins.

Tous ces espaces (la formation, la supervision et la thérapie) sont évidemment liés à la déontologie, à l’éthique, aux valeurs. Mais ce n’est pas tout car elles parlent aussi de nos croyances, des stratégies apprises et surtout de la nécessité de les interroger en permanence dans chacun de nos actes, de nos interventions et même de nos intentions. Comme me le disait hier Olivier, le kiné qui m’épaule durant ma rééducation: « Nous ne sommes limités que par nos croyances. Et celles-ci sont souvent inconscientes. »

Ah l’inconscient, le mystère comme l’appelle très justement Vincent Lenhardt…  Lire la suite

Il ne reste parfois qu’à partir…

Rester ou partir ? 

Cette question, celles et ceux que j’accompagne en tant que coach se la posent parfois. Elle vient d’ailleurs d’être évoquée deux fois en à peine quelques heures. Coïncidence ou synchronicité ? Comme nous le disions récemment, il n’y a pas de hasard car l’existence n’est qu’une suite de rencontres…

Je suis dans une réunion de travail. Nous sommes deux consultants face aux trois personnes qui représentent l’un des départements de l’institution avec laquelle nous collaborons. Nous échangeons sur le développement des membres de ce département et nous nous interrogeons sur les choses à mettre en place pour le favoriser, le stimuler et le soutenir. Entre deux réflexions, je perçois de la fatigue – peut-être même du découragement – chez l’un des participants. Et je ressens aussi de la stimulation d’avoir un échange d’une telle authenticité entre nous fournisseurs et eux commanditaires. Le moment est rare, précieux, envoûtant. Lire la suite

La procrastination? Denise arrête demain!

« Sur quoi veux-tu travailler aujourd’hui, Denise ? »

« Je voudrais que tu m’aides à sortir de ma procrastination ! »

« Comment sais-tu que tu procrastines ? »

« J’ai beau savoir que je dois faire ceci ou remettre une offre pour cela, je ne le fais pas. »

« Et en quoi est-ce de la procrastination ? »

« C’en est puisque je remets souvent à demain ce qui devrait être traité aujourd’hui…»

« Veux-tu bien me donner un exemple et le développer? »

« Il y en a trop et je m’emballe! J’ai l’impression que c’est de tous les côtés que cela se bouscule dans ma tête. J’ai le sentiment de me trouver devant un noeud et peut-être même d’être le noeud. Je veux en sortir ! » Lire la suite

Anaïs avait un train de retard…

Au détour des couloirs d’entreprises de toutes tailles, on entend souvent dire que les réunions de travail se suivent et se ressemblent. Certaines mauvaises langues particulèrement remontées vont même jusqu’à prétendre qu’elles sont aussi chronophages qu’inutiles…

Il est pourtant des réunions qui ne justifient pas ces sombres réputations. C’est notamment le cas lorsque l’émergence est de la partie et que manager, leader, coach et animateur tiennent compte des éléments susceptibles de perturber s’ils ne sont pas gérés ou, au contraire, de favoriser la croissance des individus et de l’organisation quand ils sont intégrés.

Ce jour-là, nous en sommes à la quatrième réunion de travail d’une série de huit. Une participante manque à l’appel et la réunion débute pourtant dans le respect des processus traditionnels: présentation de l’objet de la réunion, moment d’inclusion, exposé de l’agenda et début du travail à proprement parler.  Lire la suite

L’art de manager les managers…

Ce jour-là, en sortant de deux heures de coaching avec Iselin, je ressentais de la fierté au vu du chemin qu’il avait parcouru.

Au début de la séance, il m’avait parlé d’une réunion de quatre heures qu’il avait gérée, la semaine précédente, et qui réunissait 20 managers répartis aux quatre coins du monde. Vivent les « nouvelles » technologies de la communication!

Alors qu’il s’apprêtait à changer de sujet, j’avais cru opportun de revenir sur cette réunion:

-« Attends Iselin, parle-moi des processus que tu as mis en œuvre pendant cette réunion ? »

-« J’ai débuté la réunion par une inclusion. Pour cela, j’ai demandé à chaque participant de taper sur le board en chat, un mot qui résumait l’énergie dans laquelle il se trouvait en débutant la conférence-call. Mon patron souhaitait que je zappe cette étape inutile à ses yeux, mais j’ai tenu bon. J’ai demandé à mon assistant de récapituler tous ces mots sur un tableau que j’ai rendu en fin de séance… » Lire la suite

Un pot entre collègues…

Je viens de participer à une journée de team building réunissant une dizaine de participants, un leader et un coach.

D’entrée de jeu, Cécile le coach du jour propose une idée géniale à l’ensemble des managers participants: se donner tout au long de la journée des signes de reconnaissance.

Son idée partait de ce que, pour elle, les signes de reconnaissance contribuent grandement à l’ouverture dont font preuve les managers quand ils sont dans cette économie là. Une ouverture porteuse de performance, d’efficacité, de bien-être et de plaisir.

J’ai tout de suite accroché à son idée. Je pouvais d’ailleurs faire le lien entre les signes de reconnaissance (s’en donner personnellement et en recevoir) et la construction de son identité propre. Un modèle que j’ai déjà décrit par ailleurs sur ce blog: l’identité en cinq zones, l’agir, les référents, le moi peau, la reconnaissance externe et la reconnaissance interne. Alors, quand un coach parle de construction identitaire, je démarre au quart de tour!  Lire la suite

10 personnes, 6 niveaux, 2 coaches, 1 échelle…

Je vous plante le décor: nous étions deux coaches à accompagner un groupe d’une dizaine de personnes. Le groupe venait de traverser un moment ressenti comme inconfortable par plusieurs participants, ce qui nous avait naturellement amené à proposer un moment de métacommunication. L’autre coach avait bouclé le travail en prenant soin de chacun et c’était la pause.

J’avais remarqué que l’un des participants avait été particulièrement touché par ce que nous venions de partager au cours de cette métacommunication, aussi m’étais-je approché de lui:

-« Alors, que retiens-tu de ce qui vient d’être échangé ? »

-« Il y a plusieurs éléments qui m’ont touché et qui me semblaient être en lien avec ma problématique. J’aimerais mettre du sens sur tout cela ! »

J’avais alors intuitivement pensé que sa demande pouvait être reliée à une mise en pratique de l’échelle d’inférence.  Lire la suite

Nathan n’est plus à la fête!

Nathan est patron, une fonction qu’il partage avec son associé. En effet, ils sont deux à diriger la boîte de consultance spécialisée dans le secteur public et associatif.

Arrivé il y a trois ans, Nathan s’est investi corps et âme dans ce projet. Il a fait évoluer le métier du cabinet vers plus de coopération et d’ouverture avec le privé. Et contre toute attente, son associé en souffre au lieu de s’en réjouir. Pis, il semble reporter sa souffrance sur le dos des collaborateurs … et de Nathan. Rigidité, manque d’ouverture et multiplication d’exigences inutiles ou inappropriées sont devenus sa marque.  Lire la suite