Archives pour la catégorie Coach

Bis repetita…

En préparant l’article consacré au concept des 9 niveaux de sens nous avions bien mesuré la difficulté et la nécessité de le distinguer d’un autre concept fondamental, celui des 9 vertèbres de la colonne vertébrale « de l’identité ».

A la lecture de l’article, Fabienne avait d’ailleurs réagi: « Bonjour philippe, Merci pour ton article, les 9 niveaux de sens dans la relation et pas seulement dans l’identité de la personne. Je l’avais jamais vraiment vu comme ça. Belle journée à toi. »

Merci pour ton commentaire, Fabienne. Je reconnais le plaisir que tu me fais en le transmettant. 

Nous avions beaucoup cherché à rendre le concept compréhensible et accessible. Il semble maintenant nécessaire de préciser les différences entre les deux modèles. Appuyons-nous pour cela sur un exemple concret. Lire la suite

Neuf niveaux pour l’an neuf

Peut-être vous en souvenez-vous, fin octobre, j’évoquais pour vous le coaching de Vinciane. Dans cet article, j’avais abordé quelques notions telles que la reconnaissance, l’espace de parole, le pouvoir, la permission et l’identité. Je faisais également allusion, sans toutefois le développer, à un outil théorisé par Vincent Lenhardt à l’époque où il travaillait à la réalisation d’un film d’entreprise chez Rank Xerox: les 9 niveaux de sens.

Pour débuter cette nouvelle année d’échanges entre vous fidèles lecteurs et moi, laissez-moi vous présenter ce modèle indissociable de la pratique Coach & Team.

Dans le concept des 9 niveaux de sens, on représente par deux bonshommes et 9 liens la relation que deux personnes (ou deux équipes/groupes) entretiennent.

Lire la suite

Rogier mène l’enquête…

 

Je viens de terminer avec ravissement la lecture de «Dans les Bois Eternels » de Fred Vargas. Un véritable page-turner que j’ai eu bien du mal à lâcher avant le mot « fin ».

Fred Vargas est une écrivaine française qui montre toute son érudition quel que soit le registre choisi: polar, monde animalier, nature humaine et archéologie.

En l’occurence, « Dans les Bois Eternels » est un polar dans lequel on retrouve son héros récurrent, le commissaire Adamsberg que l’auteure a doté d’une capacité de créativité, de déréflexion (voir Frankl) et d’une intuition hors du commun.

Au-delà de la dimension divertissante du roman, j’ai eu, tout au long des 400 pages, le sentiment d’assister à une succession de séance de coaching. Chaque détail était important, tout était systémique, les descriptions de Vargas reprenaient des éléments très différents en les mettant en lien les uns avec les autres. Cependant, dans l’essentiel, l’auteure montrait combien la prise de distance, le prendre soin de soi, la capacité de s’aérer étaient au cœur des interventions de son héros.  Lire la suite

Ecouter le silence…

C’est pas que je sois particulièrement mondain mais, comme tout le monde j’espère, j’ai une vie sociale. Conférences, vernissages, sorties culturelles, diners et soirées ponctuent agréablement ma vie. Lors des rencontres que ne manquent pas de générer ces divers événements, j’en entends parfois de belles:

-«Alors, il paraît que tu es coach. Un de mes amis l’est aussi, il travaille dans une salle de fitness… »

-«C’est pas un peu galvaudé, ce terme depuis quelques années? »

-«Tu dois quand même avoir toutes les solutions à tous les problèmes, alors? »

-«Qu’est ce que tu ferais, toi face à mon boss ? Non, t’inquiète, j’ai juste besoin d’un petit conseil … »

– …

Si ces quelques répliques témoignent surtout de l’ambiguïté relative à l’appellation « coach » et d’une certaine méconnaissance de la pratique du coaching, elles me font tout de même sourire. Elles me rappellent notre ancien médecin de famille qui, il y a très longtemps, nous disait éviter les soirées mondaines parce qu’il n’y trouvait jamais la paix:  Lire la suite

Reconnaître les « faux » signes de reconnaissance…

Il y a deux semaines, je levais pour vous un coin du voile sur le coaching de Vinciane. Souvenez-vous: le coaching était lancé, l’alliance semblait créée entre coach et coaché, la relation était fluide, il y avait suffisamment de présence pour que Vinciane s’exprime et on pouvait même observer une ouverture à la remise en question. 

Face au besoin de sécurité et de reconnaissance que Vinciane reconnaissait sans trop de difficulté, il me fallait veiller à ce que ma ma voix ne se rajoute pas aux deux précédentes. Il était alors essentiel que j’accorde à Vinciane protection et permission.

-«Reprenons l’exemple avec lequel tu es arrivée ici. Ton boss t’arrête dans ton discours. Que faisais-tu alors ? Répondais-tu à sa demande ? »

-«Je donnais un signe de reconnaissance à mon collègue. Non, ce n’était pas la demande de mon boss. Non, ce n’était même pas la demande de mon collègue. Mais c’est quand même toujours bon de donner des signes de reconnaissance, non ? » Lire la suite

« Ô temps ! suspends ton vol…

… et vous, heures propices! Suspendez votre cours… »

Cet extrait du Lac de Lamartine me permet d’aborder avec vous la question du temps qui était également au centre de la dernière séance de coaching avec Vinciane.

-«Lors d’une réunion, le boss m’a coupé dans mon exposé et je n’ai pas du tout apprécié. Il m’a dit d’aller à l’essentiel, de parler de moi et de mon service. Moi, ce que j’ai entendu au-delà de ses mots, c’est que je prenais trop de temps pour parler. Or, ce temps, moi, j’en ai besoin pour structurer mon discours car, comme en atteste mon profil MBTI, ma façon de m’exprimer est de dérouler tout mon dialogue interne. »

Prenant bien soin de ne pas interrompre Vinciane, je la laisse poursuivre: Lire la suite

Les grandes aventures commencent toujours par un petit pas…

 

Adèle me parle de son avenir professionnel:

« L’école de V… recherche un.e directeur.rice pour la rentrée prochaine. Pascal pense que cette fonction pourrait me convenir. Etant lui-même directeur d’école, il est de bon conseil…»

Je la laisse poursuivre:

« C’est génial, la formation que je suis aujourd’hui m’aide à me centrer et à clarifier là où j’ai envie d’aller dans les prochaines années. C’est vrai que le poste dont je viens de te parler est ce à quoi j’aspire profondément, mais je ne sais pas si je suis déjà prête.»

«Waouw, c’est super de t’entendre parler du chemin sur lequel tu es! Quelle évolution depuis la dernière fois! Tu sembles déjà consciente de ce qui t’attire. Dis-moi, Adèle, quelle est ton émotion quand tu en parles ? »

Tandis que notre dialogue se poursuit, l’alliance se construit. Elle permet la prise de recul. J’écoute et je laisse émerger ce qui se passe chez moi. Lire la suite

Quis coachet ipsos coachodes?*

Dans la culture CT (Coach & Team), nous sommes conscients de la nécessité de garantir notre développement continu. Pour tous, il s’agit même d’une évidence. C’est pourquoi, parallèlement à sa pratique, le coach CT veille à se former, à se faire superviser et à suivre une thérapie. Rien de moins.

Tous ces espaces (la formation, la supervision et la thérapie) sont évidemment liés à la déontologie, à l’éthique, aux valeurs. Mais ce n’est pas tout car elles parlent aussi de nos croyances, des stratégies apprises et surtout de la nécessité de les interroger en permanence dans chacun de nos actes, de nos interventions et même de nos intentions. Comme me le disait hier Olivier, le kiné qui m’épaule durant ma rééducation: « Nous ne sommes limités que par nos croyances. Et celles-ci sont souvent inconscientes. »

Ah l’inconscient, le mystère comme l’appelle très justement Vincent Lenhardt…  Lire la suite

Il ne reste parfois qu’à partir…

Rester ou partir ? 

Cette question, celles et ceux que j’accompagne en tant que coach se la posent parfois. Elle vient d’ailleurs d’être évoquée deux fois en à peine quelques heures. Coïncidence ou synchronicité ? Comme nous le disions récemment, il n’y a pas de hasard car l’existence n’est qu’une suite de rencontres…

Je suis dans une réunion de travail. Nous sommes deux consultants face aux trois personnes qui représentent l’un des départements de l’institution avec laquelle nous collaborons. Nous échangeons sur le développement des membres de ce département et nous nous interrogeons sur les choses à mettre en place pour le favoriser, le stimuler et le soutenir. Entre deux réflexions, je perçois de la fatigue – peut-être même du découragement – chez l’un des participants. Et je ressens aussi de la stimulation d’avoir un échange d’une telle authenticité entre nous fournisseurs et eux commanditaires. Le moment est rare, précieux, envoûtant. Lire la suite

La procrastination? Denise arrête demain!

« Sur quoi veux-tu travailler aujourd’hui, Denise ? »

« Je voudrais que tu m’aides à sortir de ma procrastination ! »

« Comment sais-tu que tu procrastines ? »

« J’ai beau savoir que je dois faire ceci ou remettre une offre pour cela, je ne le fais pas. »

« Et en quoi est-ce de la procrastination ? »

« C’en est puisque je remets souvent à demain ce qui devrait être traité aujourd’hui…»

« Veux-tu bien me donner un exemple et le développer? »

« Il y en a trop et je m’emballe! J’ai l’impression que c’est de tous les côtés que cela se bouscule dans ma tête. J’ai le sentiment de me trouver devant un noeud et peut-être même d’être le noeud. Je veux en sortir ! » Lire la suite