Archives pour la catégorie Leçons de vie

Faisons preuve d’ouverture!

Samedi dernier, j’avais réservé une table au restaurant pour célébrer l’anniversaire de Belinda.

La veille du jour J, comme tous les Belges, je découvre que le Conseil National de Sécurité a décidé, notamment, la fermeture des restaurants à partir de samedi. Au même moment, je reçois un sms du restaurant : « Nous sommes fermés ce samedi suite aux décisions du gouvernement. »

J’ai finalement organisé, à l’appartement, un repas aux chandelles face à la mer. Un moment très sympa, autour de quelques provisions de qualité, partiellement préparées par d’autres.

Quelques jours se sont écoulés depuis et je revois la façon dont j’ai vécu les choses. Dans un premier temps: beaucoup d’incrédulité, d’incompréhension, d’enfant rebelle, du déni évident, une déclaration personnelle de conscience…  Lire la suite

Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas

Cette pensée de Lao-Tseu prend tout son sens alors que je suis aux premières loges pour observer l’éclosion professionnelle de Stefani.

Après avoir terminé, en septembre dernier, ses études en finance, elle vient en effet de trouver du travail dans une grande banque franco-belge.

Et comme beaucoup de ses pairs, Stefani commence par du provisoire, de l’intermittent, de la durée déterminée: un contrat de six mois qui m’apparaît comme une opportunité des plus encourageantes.

Stefani est la fille de Bélie et c’est donc en tant que beau-père que j’ai assisté à de longs mois d’attente, d’envie, d’espoir, de rejet, de frustration et d’interrogation, voire de perte d’estime de soi avant qu’elle trouve du travail. Lire la suite

Echanger et changer… de regard

La veille des funérailles de Annie, j’ai passé la nuit en France, chez Sylvain. La soirée était déjà bien avancée lorsque nous avons commencé à parler de la Belgique où je vis. Sylvain me faisait part de sa perception de l’un des particularismes qui rendent la Belgique à peu près incompréhensible pour ceux qui n’y vivent pas: la cohabitation compliquée et parfois houleuse de deux communautés très différentes, les Flamands au Nord et les Wallons au Sud.

Alors que les médias font leurs choux gras des frictions entre Wallons et Flamands, Belinda et moi entretenons des liens d’amitié avec plusieurs couples mixtes: wallon-flamands, libano-belges, belgo-turcs, etc. D’ailleurs, Belinda et moi formons nous-mêmes un couple mixte, puisqu’elle est Arménienne de Turquie et que je viens de Gaume, adorable région du Sud de la Belgique. Lire la suite

Sax aphone…

Le rendez-vous était pris de longue date…

Il y a tout juste un an, lors de mon installation au centre ville, je m’étais en effet promis de donner un concert sur la terrasse, face au lac de Louvain-la-Neuve. J’en avais même fixé la date et l’heure: le 24 décembre 2019 au coucher du soleil.

J’en avais ensuite parlé à quelques amis, histoire de sonder leur intérêt pour la chose et leur proposer une association musicale. Parler d’association c’est accepter l’ouverture, l’adaptation et la flexibilité.

Aussi, lorsque Daniel me répond présent avec toutefois une petite réserve («… peut-être pas le 24 juste avant le réveillon car nous avons les enfants à la maison… »), je déplace volontiers le projet à la date du 30 décembre. Ouverture, adaptation et flexibilité vous dis-je… Lire la suite

Ranger, c’est foutre le bordel dans son désordre…

Ce matin-là, je me réveille avec cette injonction en tête: « Mets de l’ordre dans tes affaires!» C’est loin d’être la première fois que cette idée me vient à l’esprit. A elle seule, cette récurrence justifie que je m’arrête un instant sur le sens à donner à cette exhortation. Qu’est-ce que mettre de l’ordre? De quelles affaires est-il ici question?

Et bien, chères lectrices, chers lecteurs, je serais heureux que vous m’éclairiez sur ces questions. Qu’est-ce qui vous viendrait à l’esprit s’il vous était suggéré de mettre de l’ordre dans vos affaires? Allez-y, vous avez la permission de noyer le blog sous vos réflexions !

Merci d’avoir pris un peu de temps pour réfléchir et peut-être même écrire. Je constate que le temps de réflexion et un début de réponse sont stimulants pour moi et permettent à mon esprit de se mettre en marche. Déjà, je me dis que cette invitation ne me vient peut-être pas « si soudainement » que cela en tête. Il doit y avoir un lien avec ce que je traverse actuellement, soit dans mon for intérieur, soit avec mes proches, soit encore avec mes contacts professionnels. Lire la suite

Du coeur à l’ouvrage

Elles s’appellent Chantal, Stéphanie ou Christiane. Ils se nomment Pierre, Michel ou Max.  Ce sont des personnes de compagnie qui donnent de leur temps pour accompagner d’autres personnes moins valides, à mobilité réduite ou malades. La plupart le font de manière bénévole.

Dernièrement, l’une d’elles accompagnait Annie dans son déplacement afin de lui permettre d’assister à un séminaire consacré au travail.

Lors d’une pause, nous nous rencontrons au détour d’une salle. Face à elle, je me sens joyeux, impressionné, touché et presque timide. Sa démarche est si belle et le cadeau qu’elle fait à Annie si précieux… Lire la suite

Ce coup de pompe me gonfle!

Mon fils me téléphone l’autre jour.

– « Alors Rodge*, comment vas-tu ? »

– « Ça va, Simon, mais qu’est-ce que je suis fatigué ! »

– « Tu sais que tu m’as déjà dit ça, il y a trois semaines… »

– « Ah bon?!? »

Je dois bien admettre qu’il a raison, le bougre. Et même si je ne suis pas coutumier de cette sensation, il me faut bien accepter le constat: je suis fatigué!

Alors, que faire de ce ressenti inconfortable? Un article, bien sûr! Lire la suite

Ces cartes font un carton!

Depuis quelques années, les cartes ne sont plus seulement l’apanage des cartomanciennes et autres diseuses de bonne aventure. En effet, de plus en plus de professionnels de l’accompagnement y font appel dans leur pratique. 

Sans grand rapport avec les classiques tarots divinatoires, les cartes auxquelles je fais ici allusion aident les consultants et autres coachés à verbaliser leurs émotions, leurs ressentis, voire leurs intuitions. Utilisé à bon escient, ce média a une vertu essentielle: il libère la parole pour dire, expliciter, dévoiler et mettre des mots sur une question particulière. 

Cet après-midi, notre coach du jour propose à chaque participant de tirer l’une des Cartes des Chemins crées par les Filles du Baobab (www.lesfillesdubaobab.com) et de s’en inspirer pour dire un mot en guise de clôture à la journée.

Très client de ce type d’exercice, je tire une carte et je découvre celle où l’on voit un panneau indiquant : « route barrée à 900m ». Je partage alors ce qui me vient à l’esprit: « 900m, c’est suffisamment long pour rencontrer de nombreux chemins de traverse et autant de surprises et de rebondissements. Le chemin n’est jamais complètement bouché… ». Lire la suite

Quand les Guides ouvrent la voie et les coeurs…

Chaque année, au mois d’octobre, la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) organise CAP48. Cette opération de grande ampleur récolte des fonds pour soutenir des associations et institutions actives dans l’aide à la personne porteuse de handicap. En Wallonie et à Bruxelles, la mobilisation est générale et il est bien rare de trouver un carrefour ou un centre commercial sans son régiment de bénévoles vendant les fameux Post-It au profit de l’opération.

Ce jour-là, toute la famille était réunie sur la place du village pour participer à la brocante annuelle du quartier des Bruyères à Louvain-la-Neuve. Heureux de partager ce moment avec mes proches, je buvais du petit lait. J’étais également touché par le fait que plusieurs de mes enfants investissent du temps pour mettre en œuvre un nouveau business model de société faisant la part belle au partage, à la récup’, au renouvelable, à l’écologie et à notre planète.  Lire la suite

Larmes (pas) fatales…

Vous arrive-t-il de pleurer?

Même si le thème est moyennement sexy, j’ai tout de même envie de vous poser la question car elle est très présente dans ma pratique quotienne. En effet, au cours de mes accompagnements, qu’il s’agisse de coaching, de supervision ou de team building, je vois souvent des êtres submergés par l’émotion au point de pleurer. Ces personnes ne savent d’ailleurs pas toujours elles-mêmes ce qu’elles expriment ainsi. Alors, je les interroge et les invite à mettre des mots sur ce qu’elles vivent quand surviennent les larmes. Et j’obtiens les réponses les plus diverses: 

« Je suis ému… »; « C’est fort, je ne sais pas m’arrêter… »; « C’est trop bon, je ne m’y attendais pas… »; « Je suis fière de moi… »; « Je suis bouleversée… »; « Je suis éffondré… »; « Je suis triste… »; « Je me sens seule… »; etc Lire la suite