Archives du mot-clé colère

Trois répliques, trois collègues, trois pistes…

– « Plus je veux intervenir sur les choses et plus elles s’effondrent devant moi. »

– « Laisse-les s’effondrer! »

– « Je ne peux pas! »

Ces trois répliques tirées du film « L’Homme qui Murmurait à l’Oreille des Chevaux » me sont revenues à l’esprit lors du dernier coaching de Clarence.

Laissez-moi vous planter le décor:

Clarence est dans une relation triangulaire avec l’une de ses collègues et sa directrice. Elle souhaite suivre une formation que sa directrice lui refuse sous prétexte que sa collègue y est déjà inscrite. De son côté, sa collègue accepte, mais pas assez clairement au goût de Clarence…

Et pourtant, cette formation, Clarence la désire intensément. Il lui semble même qu’elle perdrait son temps, son énergie et sa motivation si elle ne pouvait la suivre.  Lire la suite

Mixed emotions…

obpicPtOfdk

En l’espace de quelques semaines, deux sources diamétralement opposées (un article sur Huffington Post* et un film des Studios Pixar) m’ont dit des choses différentes. Comment les réconcilier ?

D’abord l’article

Les journalistes du Huffington post ont réalisé que parler sans cesse des évènements négatifs qui se produisent dans le monde, non seulement ne rend pas compte de la réalité des choses, mais produit  un effet  défavorable sur les lecteurs.

En ne donnant pas au public la totalité des faits, nous nous exposons à des conséquences fâcheuses, parmi lesquelles figurent la montée du cynisme, la résignation, le pessimisme et au final le désespoir de voir un jour les problèmes réglés… Lire la suite

La mémoire et la mère…*

still alice

« Il n’a plus la voix de la colère, de la violence. Il lui reste les yeux de la tendresse »

J’avais noté cette phrase prononcée par une dame que je coachais. C’est en ces mots qu’elle parlait de son père et de sa fin de vie.

Ses propos m’avaient intrigué et je ne les comprenais qu’à moitié.  J’avais tout de même gardé ces mots dans un coin de ma mémoire en attendant de pouvoir leur donner un sens.

Ce sens, je viens de le trouver après avoir vu « Still Alice ». Le film raconte le destin d’Alice est frappée de la maladie d’Alzeimer, dans une forme précoce héréditaire. Elle a en effet 50 ans.

Lire la suite

Cul-de-basse-fosse à Cuba…

esclavage

Je suis en learning expedition à Cuba où l’esclavage a été aboli vers 1860.

Aujourd’hui, Fidel propose à sa population :

  • Un salaire minimum pour tous
  • Les soins de santé pour tous
  • L’alphabétisation pour tous

Quelques questions me turlupinent :

  • Quelle est la définition de l’esclavage ?
  • Quelle en est la forme moderne ?
  • Par ma seule présence ici, ne suis-je pas en train d’entretenir un système esclavagiste ?

Lire la suite

Un avocat un brin cavalier…

bombe

Dans le cadre d’un atelier que j’animais sur la performance et l’accomplissement vers le sens, j’ai présenté deux extraits du film « Jappeloup ».

C’est l’histoire d’un homme qui, après avoir exercé le métier d’avocat, se remet en selle et reprend la compétition en saut d’obstacle.

J’ai envie de vous parler de quatre séquences majeures illustrant son retour à la compétition. Lire la suite

Viking avait raison et moi, j’avais Thor…

casque

Histoire banale mais édifiante :

Il y a quelques mois je commande chez Viking du petit matériel de bureau. Service impeccable, livraison le lendemain et paiement le jour même.

Pourtant, un mois plus tard, je reçois, à mon grand étonnement, un mail de rappel de paiement. Je vérifie immédiatement que le paiement a bien été fait avec la communication adéquate et j’en informe l’entreprise par mail.

Deux semaines plus tard, nouveau mail de rappel. Ca commence à m’irriter et je leur fais part de mon courroux, convaincu que les choses vont enfin rentrer dans l’ordre. Lire la suite

La colère, c’est sain, Germain!

calvin-angry

-« Je ne veux pas écouter ce que tu dis, Germain ! Si je dois comprendre tous les aspects techniques de ta réalité quotidienne, j’aurai besoin d’énormément d’explications et nous allons y consacrer tout le temps du coaching. Or je n’en ai pas besoin pour être en lien avec toi! Je vais donc répéter ce que j’ai compris et qui est sans doute différent de ce que tu dis. Es-tu d’accord avec cela? »

-« Oui, c’est ok ! »

J’aurais pu imaginer qu’il me dise non. J’aurais compris qu’il ne soit pas satisfait de mes réactions. J’aurais accepté qu’il me dise qu’il était là pour être écouté et compris. Au lieu de cela, il a accepté ma proposition. Lire la suite

La colère de Benjamin me met en joie…

colère

Dans sa dernière séance de coaching, je présentais à Benjamin un schéma sur les émotions. Et nous échangions sur sa manière de ressentir et d’exprimer les quatre émotions que sont colère, joie, tristesse et peur.

De « L’ABC des émotions » de Claude Steiner  à « Faire face aux émotions » de Christine Chevalier, nombreux sont les ouvrages qui traitent des émotions.

Dans son « Traité politique », Spinoza parle ainsi  des affects : « Les philosophes conçoivent les affections qui se livrent bataille en nous, comme des vices dans lesquels les hommes tombent par leur faute, c’est pourquoi ils sont accoutumés de les tourner en dérision, de les déplorer, de les réprimander, ou, quand ils veulent paraître plus moraux, de les détester. »  Lire la suite

Ne confondons pas histoire d’amer et roman à l’eau de rosse…

imagesD7LR5FDJ

Je viens de terminer la lecture du livre de Philippe Courniaux, « Le Kick-Off » où il est questions des folies, dérapages et délires du séminaire annuel d’une entreprise multinationale et dont il dit lui-même qu’il s’agit d’un roman tonique et décapant.

En voici l’avant- propos : « Clark and Rowl n’existe pas… tout à fait. Cette histoire (presque) imaginaire est un condensé des incentives hallucinantes que j’ai vues de près. Et pour cause : ici et là, j’ai organisé, ficelé, orchestré, moult décervelages du genre. Mea culpa. A ma décharge, c’était avant que je me réveille. En résulte ce roman fait pour en rire. Ce que j’y raconte est vrai. Même les anecdotes. Avec humour, parce que ces turpitudes le valent bien. » Lire la suite