Archives du mot-clé deuil

Courir après le temps au risque de le perdre…

Réunis entre pairs ce week-end, nous nous interrogeons sur l’énergie dans laquelle nous sommes alors que le souvenir des vacances passées commence déjà à s’estomper. Chacun y va de son commentaire:

« C’est loin et je suis déjà dans le rythme de l’année commencée… »; « Quelle belle période d’arrêt, j’ai farnienté, je me suis promené, j’ai regardé la nature et j’ai lu ! Ça m’a donné envie de prendre le temps de lire durant l’année ! »; « De belles vacances ressourçantes au niveau physique et le constat que j’étais encore fatigué émotionnellement ! Comment en sortir ? »; « J’ai besoin de repartir me reposer, mais quand le pourrai-je ? »; etc Lire la suite

Quand le boss démâte*…

Ils s’appellent Jean-Marie, Patrick et Gino. Tous trois sont patrons d’entreprises auxquelles ils se consacrent sans compter depuis de nombreuses années. Il faut dire qu’elles sont belles leurs entreprises. Elles donnent envie par les valeurs nobles qu’elles véhiculent: coopération, écologie, soin de la personne… Bref, elles sont, comme le dirait Frankl, dans le zeitgeist, l’esprit du temps.

Alors, comment expliquer que, sans crier gare, ils aient tous trois annoncé leur retrait? Départ soudain pour l’un, crise cardiaque pour l’autre et AVC pour le troisième. Si l’on en croit les bruits du monde, ils ne sont pas les seuls à quitter sans préavis le projet de toute une vie. Violence, choc, rupture, désarroi, solitude, incompréhension, sentiment d’abandon et parfois découverte d’une réalité cachée par leur présence, leur omniprésence.

Je vous ai déjà parlé de la spirale du sens et de la résilience. Ce modèle convient bien à l’accompagnement de situations de crise où des décisions doivent se prendre rapidement compte tenu de l’urgence de ce qui se prépare : faillite, banqueroute, perte de gouvernance…  Lire la suite

Laboret In Pace!

La dernière soirée passée à l’EMCC Belgique avec Jacques-Antoine Malarewicz avait pour thème «Les Petits Deuils en Entreprise».

Ce sujet est d’autant plus intéressant qu’il est omniprésent dans nos vies tant personnelles que professionnelles. D’ailleurs, en tant que coach, il revient régulièrement sur la table au cours de mes accompagnements individuels et collectifs.

Hudson théorise le deuil qu’il positionne dans l’étape 5 de sa roue du changement, juste après la rupture. Kubler-Ross décrit pour sa part les étapes progressives, circulaires et systémiques du deuil.  Lire la suite

Nous avons le cœur gros…

001

La Maman de Belie vient de décéder à 87 ans.

Selon les médecins, son cœur n’a pas tenu plus longtemps. L’an dernier, alors qu’elle se plaignait de douleurs dans la poitrine, Belie avait insisté pour l’accompagner à l’hôpital afin d’y subir un scanner du cœur.

Après la pause de « stains » dans les artères, maman avait rapidement recouvré une respiration apaisée ainsi qu’un visage doux et ouvert. Elle avait également retrouvé l’envie de sortir de la maison, de marcher dans la rue, de rencontrer les marchands de légumes et d’aller manger le long de l’eau. Son état nécessitait cependant des soins continus que lui prodiguaient Mariam, Julyett et Belie.

Hélas, après un arrêt cardiaque la semaine dernière, soigné sur le fil, celui-ci s’est rompu lundi en cours de phase de réveil. L’existence de Maman sur cette terre est donc arrivée à son terme. Paix et liberté pour toi qui désirais depuis si longtemps rejoindre ton mari ! Lire la suite

Ride, l’histoire d’une mère qui ne lâche pas la bride…

ride

Je viens de voir « Ride »…

Lectrice dans une maison d’édition, une mère divorcée s’occupe de son fils, un écrivain débutant. Elle le chouchoute, le materne, le stimule, l’entoure, le protège et… l’étouffe. N’en pouvant plus, le fils déménage à l’autre bout des USA, là où vit son père.

C’est sans compter la mère pour qui il est simplement impossible d’envisager cette séparation. Elle le suit donc…

Lire la suite

test et stress…

recite-1l37fjm

Naomi me rencontre pour la première fois en cette fin de journée. Fixé en dernière minute, notre rendez-vous fait suite à de nombreux contacts. Chacune des étapes préalables s’est fait dans l’écoute, le respect, le silence, le recul, la présence et l’engagement. Presque une non-vente.

Pourtant, en écrivant ce billet, je prends conscience de la difficulté de mixer ces différents mots pour décrire une seule et même situation. C’est d’ailleurs peut-être l’une caractéristique de la non-vente.

Naomi m’a demandé une heure de supervision suite à son intervention dans un groupe d’analyse de la pratique avec des accueillants familiaux. Deux jours de déplacement en compagnie d’une collègue. Lire la suite

Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux

fin

La clôture d’un espace de travail, d’une formation, d’un groupe opérationnel, d’une équipe provisoire autour d’un sujet est un processus important qui fait intégralement partie du travail à réaliser avec ces personnes.

Berne en parle dans sa théorie organisationnelle. Le travail est reconnu autant par l’activité qui est effectuée que par les processus entre autre relationnel sur les frontières.  On entend « frontière », aussi bien les espaces que les temps.

Les espaces. Ce sont les interfaces entre les personnes et les groupes. La communication entre deux personnes, la communication entre deux groupes. C’est aussi les interactions entre le groupe et un ou plusieurs de ses environnements.

Les temps, ce sont l’ouverture du groupe, le début et la fin du groupe, la clôture. Ce sont aussi les différents moments de rencontre ou de silence entre les parties prenantes. Lire la suite

Dans ma branche, il faut parfois se méfier de ses racines…

Arbre%205%20generations

Mon cher papa,

Je viens de penser à toi et plus particulièrement à ton commerce et à ta société. Je me revois, il y a 40 ans, dans le salon de Namur (en Belgique) où tu nous avais réunis pour nous annoncer ton intention de céder tes actions à l’un de nos frères. Avant de le faire, tu désirais notre accord. Je n’ai aucun souvenir des conditions de la transaction. J’ai tout effacé de ma mémoire.

Finalement, tu n’as pas légué tes parts et tu es resté actionnaire largement majoritaire de ta société tout en confiant à ce frère le rôle de gérant. Avec quel pouvoir ? Quelle influence ? Je l’ignore…

Pendant de nombreuses années, j’ai tenté de t’aider à sortir de cette situation. En vain. Je sentais chez toi (et chez maman) comme un blocage, une volonté de rester dans cet imbroglio malgré tous les inconvénients qu’il comportait. Lire la suite

Oh la belle bleue!

gyro

Je roule sur une nationale quand retentit soudain une sirène de police.

Ouin Ouin ouin !

Petit coup d’œil dans le rétro pour voir d’où vient ce bruit… Rien devant, rien derrière, mais où sont-ils ?

Oh, stupéfaction, ça vient de ma gauche. Le gyrophare allumé, une moto bleue dépasse ma voiture. A son guidon, un motard, tout de bleu vêtu. Pas le temps de me demander pour qui il roule aussi vite car au geste qu’il me fait, je comprends vite qu’il est là pour moi.

Il me fait signe de le suivre. Mince, ça a l’air sérieux!  Lire la suite

Dire non, un acte d’affirmation… de soi!

Non

Que signifie « dire non » ? Voilà pourtant un geste habituel, presque banal, que j’ai toutefois souvent du mal à poser : dire non !

C’est pas gentil de dire non et je ne veux vexer personne. Je ne veux pas montrer que je ne veux pas car je ne sais pas comment l’autre va le prendre. Je ne peux pas lui faire ça…

Toutes ces affirmations (et bien d’autres) qui nous empêchent de dire non sont, à mes yeux, plus des justifications que des explications. Mais pas toujours !

Alors prenons un peu de recul.

Au fond, dire non, c’est s’affirmer ! Cela touche donc à la confiance en soi, en l’autre, à l’estime de soi. Lire la suite