Archives du mot-clé enjeux

Les grandes aventures commencent toujours par un petit pas…

 

Adèle me parle de son avenir professionnel:

« L’école de V… recherche un.e directeur.rice pour la rentrée prochaine. Pascal pense que cette fonction pourrait me convenir. Etant lui-même directeur d’école, il est de bon conseil…»

Je la laisse poursuivre:

« C’est génial, la formation que je suis aujourd’hui m’aide à me centrer et à clarifier là où j’ai envie d’aller dans les prochaines années. C’est vrai que le poste dont je viens de te parler est ce à quoi j’aspire profondément, mais je ne sais pas si je suis déjà prête.»

«Waouw, c’est super de t’entendre parler du chemin sur lequel tu es! Quelle évolution depuis la dernière fois! Tu sembles déjà consciente de ce qui t’attire. Dis-moi, Adèle, quelle est ton émotion quand tu en parles ? »

Tandis que notre dialogue se poursuit, l’alliance se construit. Elle permet la prise de recul. J’écoute et je laisse émerger ce qui se passe chez moi. Lire la suite

Publicités

Tout ça pour quoi?

438540

Cette question revient souvent dans mes derniers accompagnements de patrons, de consultants ou de managers. Confrontés à l’extrême pression économique, financière, socio-politique, manipulatoire ou réductionniste qu’ils subissent, ils connaissent doutes, hésitations et insécurité au moment de faire des choix, de prendre des décisions et de les mettre en action.

« Tout ce que j’ai imaginé, investi, construit, accompagné ! A quoi tout cela peut-il servir à terme ?  J’ai l’impression de faire du sur place, de ne pas avoir avancé ou même d’être revenu à la case départ. Alors qu’il y a tant à faire juste à côté de moi qui me paraît tellement important, voire essentiel !  »

Ces questions existentielles me tournaient gentiment en tête quand j’ai vu le film « Concussion » (« Seul Contre Tous » dans sa version française). Will Smith y incarne le docteur Bennet Omalu qui pratique des autopsies légales post-mortem au sein d’une institution publique. Le film nous le décrit comme un illuminé, un excentrique, qui parle aux morts en les rassurant et en leur décrivant ce qu’il est occupé à faire.

Lire la suite

Quel brut!

pétrole

Un proverbe nigérian dit : « une chouette ne vole jamais à la lumière du jour, à moins qu’elle ne soit poursuivie par un chasseur courroucé !  »

Je tire ce proverbe du film « Black November » que je viens de voir.

Ebiere est une jeune femme qui, après ses études aux USA, rejoint les siens dans son pays, le Nigeria. Hélas, elle revient au moment où sa propre mère meurt sous ses yeux, victime d’un meurtre collectif prémédité par son gouvernement et soutenu par une compagnie pétrolière américaine.  Lire la suite

Le choix des âmes…

choisir

André Gide a dit : « Choisir, c’est mourir un peu ». Formule certes un rien excessive mais qui n’est pas totalement dénuée de vérité.

Je l’ai encore vérifié l’autre jour, en formation, lors de la constitution des groupes de pairs. Choisir, être choisi, faire le bon choix, éviter les mauvais choix. Ne pas savoir (c’est du belge) ni connaître (c’est bilingue) le futur. Quelle guigne. Ça ne simplifie pas la vie !

Cela interroge la personne sur qui elle est, sur sa sécurité, sur son pouvoir, sur son influence… Bref, sur son scénario.  Lire la suite

ᄞᄝᄭᄜᄪᄬᄰᄽᅓᅆᅘ ?*

toy-story-2-1999-17-g

Juin 2009, j’assiste à mon premier congrès de logothérapie à Dallas, en plein cœur du Texas. J’entame alors une année sabbatique. Mon année.

Arrivé en soirée, je suis en plein décalage horaire. Cela ne m’empêche pas de faire la file pour rencontrer la famille de Frankl, dans le hall de l’hôtel. Ils sont tous présents, à l’exception de son épouse retenue en Autriche. Haie d’honneur, shake hands et prise de contact.

« Qui êtes-vous ? D’où venez-vous ? Est-ce la première fois que vous venez ? Où se situe la Belgique ? Ah, bien, bien ! Oui, il y a une quarantaine de nationalités différentes ici! »

Je me sens bien, accueilli, presque important.

Et pourtant, cette première soirée fut pour moi un grand moment de solitude. Je ne connaissais personne. Sans parler de mon anglais approximatif… Qu’étais-je venu faire dans cette galère ? Lire la suite

Pourquoi se former au coaching?

flipchart1

Ce dernier vendredi, fin de la formation Coach and Team dans l’école Didascalis à Chambéry. Après 23 jours de formation et au terme de deux jours de certification, le moment est venu de nous dire au revoir. Juste avant de nous quitter, j’ai, comme je le fais souvent, lu ce beau texte de Charles Berner, « Être un Maître ». Celui que je vous ai donné dans un précédent article (jetez donc un œil ici)…

Être un Maître ! Le mot est lâché, mais demeure mystérieux. Maître en quoi ? Le texte disait « Photographe ». Mais vous, en quoi êtes-vous Maître ?  Lire la suite