Archives du mot-clé protection

Reconnaître les « faux » signes de reconnaissance…

Il y a deux semaines, je levais pour vous un coin du voile sur le coaching de Vinciane. Souvenez-vous: le coaching était lancé, l’alliance semblait créée entre coach et coaché, la relation était fluide, il y avait suffisamment de présence pour que Vinciane s’exprime et on pouvait même observer une ouverture à la remise en question. 

Face au besoin de sécurité et de reconnaissance que Vinciane reconnaissait sans trop de difficulté, il me fallait veiller à ce que ma ma voix ne se rajoute pas aux deux précédentes. Il était alors essentiel que j’accorde à Vinciane protection et permission.

-«Reprenons l’exemple avec lequel tu es arrivée ici. Ton boss t’arrête dans ton discours. Que faisais-tu alors ? Répondais-tu à sa demande ? »

-«Je donnais un signe de reconnaissance à mon collègue. Non, ce n’était pas la demande de mon boss. Non, ce n’était même pas la demande de mon collègue. Mais c’est quand même toujours bon de donner des signes de reconnaissance, non ? » Lire la suite

Ride, l’histoire d’une mère qui ne lâche pas la bride…

ride

Je viens de voir « Ride »…

Lectrice dans une maison d’édition, une mère divorcée s’occupe de son fils, un écrivain débutant. Elle le chouchoute, le materne, le stimule, l’entoure, le protège et… l’étouffe. N’en pouvant plus, le fils déménage à l’autre bout des USA, là où vit son père.

C’est sans compter la mère pour qui il est simplement impossible d’envisager cette séparation. Elle le suit donc…

Lire la suite

La confiance ne tombe pas toujours… sous le sens !

Royalty-Free Stock Photography by Rubberball

Comment susciter la confiance dans un groupe ?

Susciter de la confiance, c’est s’ouvrir à une dynamique, un mouvement, une succession d’étapes qui se complètent pour construire le sentiment, la sensation de confiance.

Susciter la confiance, c’est donc être porteur d’une conscience des processus à mettre en place et être capable de les partager avec les membres de l’équipe.

Susciter la confiance, c’est aussi choisir où il est important d’agir, dans la situation particulière de l’équipe et de ses membres, malgré leurs différences.

Susciter la confiance, c’est enfin rester conscient de l’enjeu de l’équipe tout en assurant la dynamique de la confiance derrière les choix et les décisions à prendre à tout moment. Lire la suite

Chauffeur cubain, bus chinois et routes wallonnes…

volant-en-bois-complet-grant-

Hector est notre chauffeur et je trouve qu’il conduit bien. Il fait figure de protecteur tout au long du voyage qui nous mène de La Havana à Santiago. Au volant de son bus chinois, il prend le temps, regarde à gauche et à droite, sensible à tout ce qui peut entraver notre route. Oui, je trouve qu’il conduit bien, parce qu’il nous protège en faisant attention aux enfants, aux chèvres, aux poules, aux chiens et aux autres véhicules croisés sur la route.

Quelle que soit la saison, les routes cubaines n’ont rien à envier aux routes wallonnes après un hiver très rigoureux…  Lire la suite

Ne confondons pas « esprit de l’escalier » et « feux de la rampe »…

mksZi2rKoKcE1M3A6I8QXtg

Dans le cadre de sa formation, Laurent est « coach de la journée » et, à ce titre, je l’accompagne avec un seul objectif : lui apprendre son métier de coach, l’encadrer dans cet apprentissage et lui permettre de prendre conscience de l’impact de ses paroles et de ses comportements sur ses interlocuteurs.

Long chemin que celui de cette transformation identitaire qu’ il poursuivra sans doute, de nombreuses années. « Quand on commence, on ne s’arrête jamais »! C’est en tout cas une maxime qui circule dans la profession.  Lire la suite

Ce sale gamin est un brave type!

BAFFIE_Laurent-24x30-2001

J’ai rencontré Laurent Baffie en chair et en os. Je trouve amusant de parler de chair car selon le champ sémantique choisi, les mots peuvent dire tellement de choses différentes. En effet, le mot « chair » n’a pas le même sens dans le langage courant qu’en phénoménologie.

En l’occurrence, j’ai donc rencontré Baffie en chair dans les deux acceptions du mot. Je m’explique…

De passage à Paris avec Belie, nous sommes allé « Sans Filtre », de et avec Laurent Baffie. Dès le début du spectacle, Baffie est dans le registre qu’on lui connait : grossier, provocateur, agressif. La scène évoque une consultation chez le psychothérapeute. Exagérations, généralités et clichés sont de mise car le rire est à ce prix. Nous sommes clairement dans la caricature et le second degré. Lire la suite

Ne confondons pas histoire d’amer et roman à l’eau de rosse…

imagesD7LR5FDJ

Je viens de terminer la lecture du livre de Philippe Courniaux, « Le Kick-Off » où il est questions des folies, dérapages et délires du séminaire annuel d’une entreprise multinationale et dont il dit lui-même qu’il s’agit d’un roman tonique et décapant.

En voici l’avant- propos : « Clark and Rowl n’existe pas… tout à fait. Cette histoire (presque) imaginaire est un condensé des incentives hallucinantes que j’ai vues de près. Et pour cause : ici et là, j’ai organisé, ficelé, orchestré, moult décervelages du genre. Mea culpa. A ma décharge, c’était avant que je me réveille. En résulte ce roman fait pour en rire. Ce que j’y raconte est vrai. Même les anecdotes. Avec humour, parce que ces turpitudes le valent bien. » Lire la suite