Archives du mot-clé travail

Mon premier « mais… »

J’avais 17 ans et demi et je venais de terminer mes humanités. En Belgique, c’est l’équivalent du bac en France. Mon diplôme en poche, je rentrais chez mes parents. J’étais content, fier et heureux d’une conversation que je venais d’avoir avec Louis Abel, mon professeur de français, de latin et de grec, qui m’encourageait à entreprendre des études d’ingénieur.

Arrivé à la maison, mon père me demande : « Que vas-tu faire maintenant, fils ? » Et sans me laisser le temps de répondre, il poursuit : « Rentre dans la compagnie d’assurance dans laquelle  je suis. Ton avenir y est assuré (c’est le cas de le dire) et pour fidéliser tes clients, il faudra t’en occuper, les chouchouter, leur manifester ton intérêt et leur apporter ce dont ils ont besoin. » 

C’était à ses yeux, le travail de rêve !

Papa comprenait combien le travail était important. Pour lui, c’était même une valeur objective. Devenu adulte juste avant la guerre 40, il avait traversé des temps difficiles pour construire son existence et préserver sa famille. Il me semble que mon père était animé par trois valeurs auxquelles il tenait plus que tout: sa femme, sa famille et son travail. L’argent servait à sécuriser ces trois passions. Et donc, ce qu’il me proposait, c’était de faire mienne l’une de ses valeurs: le travail de rêve qui représentait également la sécurité tant désirée. « Plus jamais cela ! », cette phrase mainte fois rabâchée pour éviter de retourner à la guerre.

Je ne donnai cependant pas suite et entrepris des études qui me semblaient plus ajustées à mes aspirations profondes. Cette décision fut en quelque sorte mon premier « mais… »

Il y a quelques jours, nous étions le 1er mai, jour de la traditionnelle « Fête du Travail », l’occasion idéale pour vous entretenir du… travail. Lire la suite

Du coeur à l’ouvrage

Elles s’appellent Chantal, Stéphanie ou Christiane. Ils se nomment Pierre, Michel ou Max.  Ce sont des personnes de compagnie qui donnent de leur temps pour accompagner d’autres personnes moins valides, à mobilité réduite ou malades. La plupart le font de manière bénévole.

Dernièrement, l’une d’elles accompagnait Annie dans son déplacement afin de lui permettre d’assister à un séminaire consacré au travail.

Lors d’une pause, nous nous rencontrons au détour d’une salle. Face à elle, je me sens joyeux, impressionné, touché et presque timide. Sa démarche est si belle et le cadeau qu’elle fait à Annie si précieux… Lire la suite

Courir après le temps au risque de le perdre…

Réunis entre pairs ce week-end, nous nous interrogeons sur l’énergie dans laquelle nous sommes alors que le souvenir des vacances passées commence déjà à s’estomper. Chacun y va de son commentaire:

« C’est loin et je suis déjà dans le rythme de l’année commencée… »; « Quelle belle période d’arrêt, j’ai farnienté, je me suis promené, j’ai regardé la nature et j’ai lu ! Ça m’a donné envie de prendre le temps de lire durant l’année ! »; « De belles vacances ressourçantes au niveau physique et le constat que j’étais encore fatigué émotionnellement ! Comment en sortir ? »; « J’ai besoin de repartir me reposer, mais quand le pourrai-je ? »; etc Lire la suite

Cet anniversaire est un cadeau!

L’autre jour au supermarché, je croise Philibert, un copain de longue date. Nous prenons des nouvelles de nos familles respectives et il me demande:

-« Êtes-vous libres le 20 pour fêter avec nous mon 65ème anniversaire ? »

-« Déjà 65 ans ? Et bien mon vieux, tu ne les fais pas, tu es toujours aussi actif et dynamique ! »

-« Merci, c’est gentil. Tu sais, le pontage que j’ai eu il y a quelques années et le pacemaker qu’on m’a placé, m’ont fait beaucoup de bien. Comme une seconde jeunesse… »

-« Et ta retraite, c’est pour quand ? »

-« Holà, avec le monde insécure que l’on connaît actuellement, je vais encore travailler 3 ou 4 ans pour mettre assez de côté, histoire de voir venir sereinement… » Lire la suite

Débordé(e)? Laissez couler!

Ce matin, sur ma tablette, le titre d’un article du Trends Tendance m’accroche l’oeil. «Trois entrepreneurs couronnés de succès se penchent sur l’importance de la détente malgré un agenda chargé ».

L’association des mots « entrepreneurs, succès, couronnés, détente…» m’invite à la réflexion et je décide de les laisser résonner en moi…

La lecture de l’article m’apporte de nouvelles explications, fruits de l’expérience des trois entrepreneurs. J’y ai lu culpabilité et mort, deux épreuves de la triade tragique de Frankl. Il y manque la souffrance, tellement douloureuse à expliciter et reconnaître.  Lire la suite

Le luxe, c’est pas du luxe!

champagne-592638__180

La vision du film « La Dame en Or », dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article, a suscité en moi plusieurs réflexions. Et notamment celle-ci : j’aime le luxe !

Je vous avoue m’être interrogé sur la pertinence d’un tel sujet sur ce blog. Est-ce ajusté ? Est-ce le bon endroit ? Quel est le lien avec une vie professionnelle et les concepts que j’y utilise ?

Donc oui, j’aime le luxe !

Première réflexion: quelles sont mes émotions quand je dis cela ?

Avant de lire ma réponse à cette question, prenez, vous aussi, le temps d’y réfléchir. Pour cela, vous pouvez vous référer au classement des émotions en quatre familles (la peur, la tristesse, la joie, la colère). Vous pouvez aussi y ajouter le dégoût et la surprise. Et même les exprimer en un arc-en-ciel. Lire la suite

Marx, c’est capital!

marx

A la chute de l’URSS, l’écrivain Howard Zinn voulut témoigner de l’importance de Karl Marx dans l’évolution de la pensée humaine.

Marx n’allait-il pas disparaître en même temps que le bloc soviétique et le mur de Berlin ? Mu par cette crainte, Zinn écrivit une pièce de théâtre, « Karl Marx, le Retour » que je viens de voir à Louvain La Neuve.

Je vous la propose dans une autre distribution :

Lire la suite